Chantal Gomez

Chantal Gomez est une ancienne dessinatrice technique à la retraite âgée de 64 ans et domiciliée à Grenoble qui a décidé de mener à bien le projet de Lutte Ouvrière lors des élections régionales de 2021. Militante syndicaliste active dans le secteur du nettoyage, elle a toujours cherché à défendre l’intérêt des travailleurs que ce soit au travers de son engagement syndical mais également au travers de ses actions politiques. 

Après une première tentative en 2015, au cours de laquelle elle et sa liste Lutte Ouvrière avaient obtenu 1.25% des suffrages et une campagne lors des élections européennes, elle compte bien à nouveau «  faire entendre la voix des travailleurs » lors de cette campagne rythmée par un contexte si particulier. Entre les déceptions engendrées par les gouvernements de gauche et les ambitions des représentants de droite Chantal Gomez et sa liste cherchent à s’adresser directement aux travailleurs. 

Pour elle, la crise sanitaire a révélé l’ensemble des dérives de ce système capitaliste. La pierre angulaire de son programme est de défendre les métiers mis à mal par cette hécatombe sociale, humaine et économique. Elle préconise d’investir massivement dans les services publics afin d’anticiper la hausse du chômage dans le monde post-pandémie. 

Ainsi Chantal Gomez saura-t-elle unifier les travailleurs autour du projet de Lutte Ouvrière ? Parviendra-t-elle à motiver des travailleurs qui pour certains sont de plus en plus attirés par l’extrême droite ? Ce sont là toutes les questions soulevées par cette campagne si particulière ; en tout cas Chantal Gomez a bien pour ambition de participer pleinement au débat contre certains candidats portés selon ses proches par des ambitions personnelles. 

Les lycées / L’éducation 

Très sensible à la situation des enseignants et des élèves en plein cœur de cette pandémie, Chantal Gomez entend également proposer des solutions concrètes pour lutter contre les disparités scolaires. Elle souligne dans son programme le gouffre immense qui a pu exister lors de la crise sanitaire avec l’enseignement à distance. Selon elle, le gouvernement aurait pu augmenter le nombre de locaux et de professeurs plutôt que de privilégier l’enseignement à distance. De plus, elle souhaite s’attaquer au problème de l’orientation chez les plus jeunes afin que chacun puisse choisir les études qui lui conviendront le mieux.  

Le social

Cette campagne est également l’occasion d’insister sur  un paradoxe : si certains ont profité de cette crise pour se développer, la pauvreté a explosé ( +30% de demandeurs d’aide alimentaire). 

L’écologie

Tout d’abord, la liste de Chantal Gomez martèle que la protection de l’environnement ne peut en aucun cas être compatible avec « le portefeuille des capitalistes ». Selon Lutte Ouvrière, pour que les mesures soient pleinement efficaces il faut directement s’attaquer au « diktat des multinationales ».  Pour la liste, les différentes subventions fournies aux entreprises dans le cadre de la transition écologiques ne sont pas efficaces et elles se répercutent sur les travailleurs par le biais de taxes supplémentaires.

La culture

Chantal Gomez met en avant les difficultés qui ont touché le secteur de la culture mais souligne aussi les actions des professionnels de ce secteur qui ont su s’unifier. Son principal objectif est désormais de permettre l’accès de la culture à chacun. 

Sources :

Categories:

Tags:

Comments are closed