Najat Vallaud-Belkacem

« Je suis candidate pour être la prochaine présidente de notre région Auvergne-Rhône-Alpes. Les élections auront lieu le 13 et 20 juin prochain. Je suis candidate parce que je veux une alternative pour cette région, je suis candidate […] parce qu’il y a un enjeu fondamental qui arrive et qu’il s’agit de construire dès maintenant. Cet enjeu c’est l’alternative pour notre territoire . »

Najat Vallaud-Belkacem

Née au Maroc en 1977, Najat Vallaud-Belkacem a grandi dans la banlieue d’Amiens avant de rejoindre Paris pour étudier à l’Institut d’Études Politiques. Très vite engagée dans la vie politique en tant que militante du parti socialiste, elle est élue pour la première fois en mars 2004 Conseillère Régionale Rhône-Alpes sur la liste de Jean-Jack Queyranne, et a assumé les fonctions de Conseillère déléguée en charge de la Culture sur le territoire rhônalpin.

En tant que membre du Conseil national du parti socialiste, Najat Vallaud-Belkacem a été l’une des trois porte-parole de Ségolène Royal pendant la campagne présidentielle de 2007 puis à nouveau porte-parole de la campagne de François Hollande en 2012 avant d’être nommée Ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement du Premier Ministre Jean-Marc Ayrault. Avec ce nouveau poste, elle s’est vue confier d’importantes responsabilités : combattre les inégalités femmes-hommes et les violences qui perdurent, mais également lutter contre l’homophobie et contre toutes les discriminations liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Puis en avril 2014, elle succède à Benoît Hamon au ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche au sein des gouvernements de Manuel Valls puis de Bernard Cazeneuve. Elle est la première femme à exercer ces fonctions.

En parallèle, Najat Vallaud-Belkacem est élue Conseillère Générale du Rhône dans le canton de Montchat (3e arrondissement de Lyon). En effet, de 2008 à 2015 elle a siégé dans l’opposition de l’Assemblée départementale, jusqu’à la création de la métropole de Lyon en janvier 2015. En outre, de 2008 à 2013, elle a été Conseillère Municipale de Lyon (élue du 3e arrondissement) tout en exerçant un mandat exécutif dans l’équipe de Gérard Collomb en tant qu’Adjointe au Maire de Lyon, déléguée aux Grands Evénements, à la vie associative et à la Jeunesse.

En route pour les élections régionales de la région Auvergne-Rhône-Alpes avec la liste l’Alternative

C’est forte de ses activités aux échelles gouvernementale, départementale et locale, forte de son implication au sein du Parti Socialiste, et malgré une désunion de la gauche que Najat Vallaud-Belkacem annonce en mars 2021 sa candidature aux élections régionales de la région Auvergne-Rhône-Alpes lors d’une interview accordée à la presse écrite régionale : “Oui, je suis candidate comme tête de liste pour les élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes“. Sa liste, l’Alternative, rassemble les différentes composantes de la gauche (des militants du Parti Socialiste, des radicaux de gauche, des militants de Cap Ecologie, des militants de la Gauche républicaine et socialiste ainsi que des militants communistes) à l’exception des Verts et des Insoumis.

Grandes lignes de la liste “l’Alternative”

L’Alternative a pour projet d’offrir aux 8 millions d’habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes un « avenir en toutes sécurités ».

Au sortir de la crise sanitaire de la Covid-19, le projet de l’Alternative est, en quelques mots, un projet de reconstruction solidaire, de relance pour tous, de protection, de sécurité et de préparation de l’avenir. Le programme de l’Alternative se décline en quatre grandes parties : l’alternative économique, l’alternative sociale, l’alternative écologique, ainsi que l’alternative démocratique et citoyenne. Les axes principaux de ce programme sont le travail, la formation, le service public, la proximité, la santé, l’écologie, l’éducation, l’innovation, mais également la république, la justice et l’égalité.

L’alternative économique 

Tout d’abord, la liste l’Alternative propose un nouveau modèle pour la reprise basée sur les entreprises : un milliard d’euros sera investi dans les entreprises en créant le Fonds Impact Avenir si Najat Vallaud-Belkacem est élue. Par ailleurs, elle souhaite que la Région entre au capital des entreprises. Elle voudrait également que les aides aux entreprises soient conditionnées à l’emploi, à la décarbonation de la production, à la préservation de l’environnement, mais aussi à la plus-value sociale. Les subventions régionales financeront l’économie réelle et responsable et la transition écologique.

Ensuite, concernant la relance pour les jeunes de 18 à 30 ans, le programme de l’Alternative prévoit que la Région se porte garante de leur premier emploi et prenne en charge la formation, le logement, et le déplacement. En outre, l’Alternative souhaite promouvoir une génération de jeunes entrepreneurs en leur accordant un prêt à taux zéro pouvant aller jusqu’à 50 000€.

De plus, Najat Vallaud-Belkacem souhaite bénéficier de la situation géographique de la région Auvergne-Rhône-Alpes puisque c’est une très grande région européenne. L’Alternative compte sur l’obtention de crédits de l’Union Européenne sur des grands sujets d’avenir comme la valorisation de l’axe Lyon-Turin qui est un atout pour la Région. Réduire les durées de transport entre Lyon et Annecy ou Lyon et Chambéry est également indispensable.

Enfin, d’autres projets visant à faciliter l’accès à la formation ou à la propriété immobilière sont au cœur de l’alternative économique.

L’alternative sociale

L’alternative sociale débute avec une solution pour régler les problèmes liés aux transports régionaux. Le souhait de Najat Vallaud-Belkacem est d’investir massivement dans le train : un RER autour de Lyon, de grands axes nouveaux entre les villes, et le retour de petites lignes qui n’auraient pas dû fermer, avec une tarification sociale pour tous, et de la place pour les vélos. Par ailleurs, une autre idée de l’Alternative est de créer un réseau de 1 000 voitures électriques avec chauffeurs pour les trajets du quotidien, à petit coût, en toute simplicité, et en toute sécurité.

Deuxièmement, concernant la santé, Najat Vallaud-Belkacem voudrait mettre fin aux déserts médicaux en recrutant 1 000 soignants et en ouvrant 200 centres de santé pour garantir l’accès aux soins en quinze minutes de chez soi, partout dans le Région. De plus, l’Alternative compte soutenir les hôpitaux régionaux.

Troisièmement, en termes de proximité, le but de l’Alternative est de créer des comptoirs de services et de solidarité pour revitaliser les petites villes et les villages de la Région. Ces comptoirs seront des lieux regroupant des commerces de proximité, des cafés, des associations, le tout favorisant l’accès aux services publics, aux démarches sur internet, mais aussi favorisant les initiatives citoyennes et solidaires pour faire vivre tous les territoires de la Région.

Enfin, concernant l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem souhaite construire quatre nouveaux lycées neutres en carbone et l’un d’eux portera le nom de Samuel Paty. Elle voudrait également que la Région rénove 38 lycées et plusieurs campus universitaires.

L’alternative écologique

Najat Vallaud-Belkacem lutte pour une écologie populaire et veut que la région contribue à la réhabilitation thermique de 100 000 logements. Par ailleurs, développer massivement l’accès au train et au vélo est un autre point qui participe du développement de l’écologie populaire. Tout comme le fait de permettre à tous les habitants de la Région d’accéder à des produits locaux de qualité.

Comme la Région Auvergne-Rhône-Alpes est de plus en plus sujette à des inondations, au réchauffement, à la disparition de la neige, etc, l’Alternative veut lutter contre le réchauffement climatique en créant des critères écologiques strictes qui conditionneront toute activité économique, touristique ou agricole. De plus, la Région construira un fonds de réserve dédié aux aléas climatiques pour soutenir les agriculteurs qui en souffrent.

Concernant les territoires montagneux, l’Alternative a pour but d’engager un plan de 2 milliards d’euros pour accompagner la transition économique de la montagne et développer le tourisme vert. Bien-sûr, Najat Vallaud-Belkacem entend défendre les Parcs Naturels Régionaux qu’elle définit comme des trésors du patrimoine.

Enfin, favoriser la recherche et l’innovation dans les énergies renouvelables et l’agroécologie est un des grands objectifs de l’Alternative.

L’alternative démocratique et citoyenne

Afin de penser et accompagner la transition écologique et sociale de la Région, Najat Vallaud-Belkacem voudrait créer un parlement installé à Clermont-Ferrand, en Auvergne, composé de citoyens, d’experts et d’ONG. Il éclairera l’opinion régionale sur les mutations du territoire, proposera, contrôlera et évaluera les politiques menées par la Région pour veiller à ce qu’elle tienne les engagements pris sur l’écologie tout en corrigeant les inégalités.

En termes de sécurité, Najat Vallaud-Belkacem compte engager 1 000 agents pour constituer une brigade régionale de sécurité et de civisme. Elle sera déployée près des lycées, assurera la sécurité des lycéens, en lien avec la police nationale et municipale. Sécurité, prévention et médiation : elle pourra se déployer en renfort contre les nuisances, les dégradations. Elle veut aussi que la Région soutienne financièrement les polices municipales et intercommunales, partout sur le territoire.

Concernant l’égalité, Najat Vallaud-Belkacem compte veiller à ce que toutes et tous aient les mêmes droits. L’égalité femmes-hommes et la lutte contre les discriminations sont primordiales pour l’Alternative qui s’engagera fermement contre toutes les formes d’intolérance et d’exclusion : sexisme, antisémitisme, racisme, homophobie, lesbophobie ou transphobie, etc. L’ensemble du budget et des subventions sera conditionné au respect de la laïcité et des droits de tous les citoyens.

Enfin, l’Alternative veut favoriser la culture, les associations ainsi que le bénévolat au sein de la Région.

Sources :

https://www.najat-vallaud-belkacem.com/

https://www.aura-alternative.fr/

https://www.youtube.com/watch?v=3fIF-b1E4_0&ab_channel=FranceInter

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/rhone/lyon/


 

Categories:

Tags:

Comments are closed